écal
Monday 02.07.2012
Hyères

Après avoir déjà remporté dans ce cadre des prix en 2006, 2008, 2009 et 2011 (Adrien Rovero, Michel Charlot, Antoine Boudin et Brynjar Sigurdarson), l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne continue sa moisson à l’occasion de Design Parade 7 (Festival international de design) présenté à la Villa Noailles (Hyères). Pour l'édition 2012, c'est Julie Richoz, diplômée en Bachelor Design Industriel depuis quelques jours, qui est devenue la lauréate du Grand Prix.

Outre Julie Richoz, le jury avait sélectionné quatre autres écaliens (Fanny Dora, Maxence Loisson de Guinaumont, Lili Gayman, Giorgia Zanellato) parmi les 10 candidats en compétition (sur 75 pré-sélectionnés et plus de 140 dossiers envoyés par des designers de 16 pays différents).

Julie Richoz (née à Yverdon-les-Bains en 1990)
Après une enfance passée à La Rochelle, elle retrouve son pays d'origine en intégrant l'ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne en 2008, où elle se forme au design industriel pendant 4 ans.

En 2010, elle dessine «Fierzo» pour Alessi. Il s’agit d’un cadre d'affichage pour le bureau qui sera exposé dans différents salons, de Milan à Tokyo, en passant par Bruxelles. Elle intègre, en 2011, l'équipe du Chocolate Center of Excellence de Nestlé. Ce stage lui permet de se sensibiliser au design culinaire. L'année suivante, elle participe à l'exposition «Too Cool for School» de l’ECAL à l’occasion du Salon international du Meuble de Milan en présentant un projet de recherche sur la couleur. En 2012, Julie Richoz est sélectionnée pour présenter son travail à Design Parade 7 dans le cadre de la Villa Noailles à Hyères en France. www.julierichoz.ch

Les projets présentés par Julie Richoz
Prenant comme point de départ l’observation d’un système ou d’une matière qui la fascine, Julie Richoz s’en réapproprie l’essence pour créer des objets d’une simplicité ludique et ingénieuse comme l’illustre les séries Arrotolare et Bouleau.

Arrotolare
Inspirée par la gestuelle du ramasse-miette en métal roulé, le set de bureau Arrotolare collecte d’un seul mouvement tout ce qui repose sur le bureau. A mi-chemin entre le pot et le plateau, les contenants se posent autant à l’horizontal qu’à la verticale et en se présentant de face ou de dos ils cachent ou dévoilent leurs contenus. S’associant les unes aux autres, les différentes pièces du set s’enlacent pour former un ensemble. D’une facture simple, chaque objet est usiné dans une plaque de métal découpée et courbée puis fermée par un bouchon de plastique.

Bouleau
La série Bouleau s’inspire d’une pince de serrage en métal. Bien que fabriquée dans un matériau rigide, la découpe crénelée de la pince la rend élastique. En transposant celle-ci au bois, on obtient une souplesse similaire. La corbeille et le plateau Bouleau sont constitués d’une parois en multiplis de bouleau souple, un anneau et un fond en aluminium. Toutes les pièces sont maintenues ensemble grâce à l’élasticité du bois. Au-delà de ses atouts fonctionnels, la découpe de la pince transposée au bois façonne l’esthétique de la série.

Thalie (travail de diplôme Bachelor 2012)
La série Thalie se construit sur un dialogue entre un processus industriel et une mise en forme artisanale. Elle se compose d’un plat, d’un bol à fruit et d’une corbeille à pain. En prenant pour référence les ouvrages manuels tels que le crochet ou le tricot, j’ai amené le métal dans une dimension proche du textile. L’usinage chimique a permis de découper les patrons de mes paniers en acier ressort avec une grande finesse, ces formes sont ensuite mises en volume manuellement par un fil d’acier qui court le long des tiges métalliques. Ainsi se façonnent des formes irrégulières et sensuelles à partir d’un dessin au départ très mécanique.

Le jury était composé de:
• François Azambourg, designer, Paris – président du jury
• Fernando Amat, Vincon, Barcelone
• Lionel Blaisse, auteur, Paris
• Giulio Cappellini, Cappellini, Milan
• Paloma Canizares, PCM, Madrid
• Jean-Baptiste Fastrez, designer, Paris
• Raymond Guidot, auteur, Paris
• Didier Krzentowski, Galerie kreo, Paris
• Inga Sempé, designer, Paris
• Brynjar Sigurdarson, designer, Lausanne

Le jury du concours décerne le Grand Prix Design Parade qui est doté de:
• un séjour de recherche d’un an à Sèvres – Cité de la céramique
• un séjour de recherche d’un an au CIRVA (Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques) à Marseille, pour la réalisation d’un vase en 3 exemplaires qui fera partie des collections du CIRVA et de la villa Noailles
• une bourse d’aide à la création de 5 000 euros offerte par la Galerie kreo pour la réalisation d’un projet libre. Ce projet pourra être édité par la Galerie kreo
• une exposition personnelle à la villa Noailles lors de Design Parade 8, en juillet 2013

Information:
http://www.villanoailles-hyeres.com/design-parade-7/



Grand Prix Design Parade, Hyères, Distinction, Julie Richoz 2368

"Thalie", ECAL/Julie Richoz