écal

Projet de diplôme, ECAL 2009

en MASTER OF ADVANCED STUDIES DESIGN FOR LUXURY AND CRAFTSMANSHIP


En plus des différentes collaborations durant leur année à l’ECAL, les étudiants du Master of Advanced Studies in Design for Luxury and Craftsmanship sont amenés à travailler sur un projet libre, plus expérimental et personnel. L’étudiant Zürichois Thilo Brunner s’est par exemple penché sur l’icône du couteau de l’Armée Suisse. Ce grand classique du design a engendré de très nombreuses variations, souvent sans intérêt. Il est important de se rappeler ce qui a fait de cet outil un véritable icône du design suisse et qui l’a même élevé au titre de « produit national ». Le but de ce travail était de directement collaborer avec Wenger, producteur de la version originale, afin de renforcer la forme et en modernisant quelques détails caractéristique de cet outil. Innovation ne veut pas seulement dire réinventer un nouveau couteau et de changer simplement la couleur.

Le projet de Delphine Frey, l’idée consistait en une lampe de table ou de console, née de l’association de deux univers différents : quand la souplesse et l’élégance de la haute couture rencontre la rigidité de la fibre de carbone. Ce mélange illustre le contraste entre un savoir-faire ancestral avec la technologie ultra-moderne. Les plis ne sont pas seulement esthétiques, ils renforcent également la structure, longue et fine, sous laquelle sont dissimulés des bandes de LED. Ce projet a été réalisé grâce à l’expérience d’un industriel spécialisé dans la Formule 1.

L’étudiant français Julien Bernard a lui conçu un couffin pour les bébés jusqu'à six mois. Ce projet est la rencontre entre un matériau contemporain et technologique avec le savoir-faire artisanal d’un vannier. La fibre de carbone ainsi tressée comme un panier en osier a permis de créer un objet inédit, léger et robuste, à l’allure d’un cocon protecteur et douillet.


Thilo Brunner Wenger 1083

WENGER STUDIES ECAL/Thilo Brunner

ECAL 1090

SLIM & STRONG ECAL/Delphine Frey

ECAL 1094

CARBON CRADLE ECAL/Julien Bernard