écal

Projet de recherche, ECAL 2009

en PROJETS


Walking the Edit

Développé dans le cadre du Master cinéma de la HES-SO, le projet Walking the Edit cherche à combiner le champ du cinéma et le territoire des nouvelles technologies afin d’expérimenter les potentialités de constructions narratives entre une base de données audiovisuelles géolocalisée d’une part et la trajectoire, enregistrée et analysée, d’une personne parcourant un espace urbain d’autre part.


Concrètement, le dispositif mis en œuvre au cours de cette recherche, avec ses différents étapes et acteurs (équipe de réalisation, équipe de montage, visiteurs, spectateurs) est le suivant :


Réalisation et indexation des médias


Dans un espace urbain délimité, une équipe de réalisation arpente le territoire pour y collecter une multitude de fragments audiovisuels (les médias) qui révèlent au mieux les spécificités du lieu : détails, portraits, rencontres. Le nombre des fragments produits est considérable (plusieurs centaines) et l’accent est mis sur la singularité du point de vue et sur l’intensité du regard documentaire. Par la suite une équipe de montage indexe et replace lesdits médias, les images et les sons récoltés, sur la carte du territoire. Chaque média reçoit ainsi des attributs identitaires, qui permettent à un moteur de montage de le sélectionner lorsque le parcours d’un visiteur traverse sa zone d'influence, ensuite de l'associer puis de l'enchaîner à d'autres médias en fonction de l’analyse du parcours.


Réalisation des films par les visiteurs


Equipé d’un iPhone, le visiteur est invité à déambuler dans l'espace choisi. Par l'oreillette, il entend la bande son du film qu'il marche (celui que son parcours va permettre de générer). Sur son écran il peut visualiser le processus de montage qui est en cours (celui que son parcours est en train de déclencher). Par ce médium il a conscience plus ou moins nette que son déplacement "active" certains médias dans le territoire, que le système ordonne, assemble, élimine ou reconvoque.


Diffusion et échanges


Sa promenade terminée, le visiteur, devenu spectateur, peut visionner son parcours traduit en film sur le site Internet du projet et le publier s’il le souhaite. Il contribue alors à la construction d'une mémoire collective de la ville, composée des différents parcours enregistrés : entre les médias documentant le territoire et l’imaginaire accompagnant la promenade se consolide une mémoire vive ; entre la ville matérielle et la ville imaginaire s’actualise une troisième ville cinématographique.


Suite aux travaux réalisés dans le cadre du Master cinéma de la HES-SO, une phase de valorisation et d’élargissement du projet est actuellement en cours avec le soutien de différents partenaires.


Lien

www.walking-the-edit.net


Requérant principal


Master cinéma de la HES-SO 


Ulrich Fischer (chef de projet), Lionel Baier, Thomas Isler, Michel Bühler, Jean-François Blanc, Dimitri Delcourt, Florence Guillermin, Jeanne Macheret, Pierre-Yves Borgeaud, Alexa Andrey, Nicolas Wagnières, Vincent Jacquier, Lionel Tardy, Daniel Sciboz, Gwenola Wagon, Pascal Amphoux, Nicolas Goy.


Photographies


ECAL


Période


2007 – 2009


Projet soutenu par la réserve stratégique de la HES-SO

RaD,  Cinéma interactif  1688

Capture d'écran du site internet

RaD,  Cinéma interactif  1689

© ECAL

RaD,  Cinéma interactif  1690

© ECAL