écal
Vendredi 09.11.2012
Festival Tous Ecrans, Genève

"A l'occasion de la 18e édition du Festival TOUS ECRANS qui se tenait à Genève du 2 au 8 novembre 2012, l'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne a remporté les deux principaux prix de la section court métrage suisse.

Jeremy Rosenstein (né à Chêne-Bougeries en 1987) et Natalia Ducrey (née à Chamoson en 1988) ont gagné respectivement le Reflet d'Or du meilleur court suisse et le 2e prix offert par les studios Taurus grâce à leurs films de diplôme Bachelor Cinéma 2012.

Reflet d'Or du meilleur court suisse: CHF 3'000
Résurrection, de Jeremy Rosenstein - REDIFFUSION VENDREDI 9 NOVEMBRE A 21H30 - GRUTLI SIMON

LE MOT DU JURY: Nous avons décidé à l’unanimité de remettre le Reflet d’Or à RESURRECTION de Jeremy Rosenstein, pour son habileté à raconter avec sensibilité, tendresse et légèreté la renaissance d’un désir érodé par l’âge et la maladie.

Jeremy Rosenstein: "Un couple de retraités se voit attribuer la mission de créer un vidéo-clip à la gloire de la résurrection du Christ. Ce tournage amateur marquera la renaissance du désir au sein de leur relation. L’enjeu était de porter un regard amusé sur un drame humain, de raconter avec espoir les difficultés d’un couple vieillissant. A chaque étape de la fabrication du film, il fallait donc décider d’un équilibre entre comique et dramatique. C’est cette variation qui m’intéresse."

2ème prix offert par les studios Taurus: prestation post-production sont d'une valeur de CHF 3'000
Coup de soleil, de Natalia Ducrey

LE MOT DU JURY: Pour avoir crée une atmosphère émotionnelle et un univers cohérent, pour avoir su dépeindre avec brio les émois adolescents, le désir féminin et les méandres d’un été sans fin, nous donnons le prix Taurus à COUP DE SOLEIL de Natalia Ducrey.

Natalia Ducrey: C’est l’été. Trois adolescentes de seize ans passent quelques jours
ensemble, dans la maison des parents de l’une d’entre elles. A travers ce film, j’ai voulu saisir une période de la vie de ces trois filles, entre l’enfance et l’âge adulte. En travaillant avec de jeunes comédiennes non professionnelles, j’ai essayé d’être au plus près de leur relation et de restituer la façon dont elles se comportent et se parlent dans "la vraie vie". Cette volonté de liberté concernant le texte m’a permis de réfléchir à la place que devait prendre la caméra lors du tournage et m’a forcé à définir une façon de travailler particulière pour trouver un équilibre entre la place laissée aux comédiennes et les parties plus écrites du scénario."

Festival Tous Ecrans, Résurrection Jeremy Rosenstein prix cinema 2476

Extrait "Résurrection", ECAL/Jeremy Rosenstein

Festival Tous Ecrans,Résurrection Jeremy Rosenstein prix cinema 2477

Extrait "Coup de soleil", ECAL/Natalia Ducrey