écal

Projet de diplôme, ECAL 2013

en BACHELOR CINEMA

par Mélanie Rappo

Professeur(s): Frédéric Mermoud, Lionel Baier


Synopsis

Dans une petite ville de campagne, Juliette, dix-huit ans, désire fêter avec son petit ami l’anniversaire de leurs trois ans et demi de relation. Mais le jour de fête se transforme progressivement en une violente séparation.


Commentaire

« Le film de Mélanie lui ressemble et c'est sûrement ce qui m'y attache en premier lieu. C'est si retors cette façon qu'ont les films de vous faire découvrir qui vous êtes, qui vous pensiez ne pas être et en définitive qui vous voudriez être. Mélanie est une femme discrète et têtue, secrète et fière, timide et intense. Difficile de savoir où elle vous emmène mais elle vous tient la main. Brûlures raconte à sa façon le côté obscur de la relation amoureuse quand on est une fille pas « évidente » et qu'on voudrait aimer normalement, bourgeoisement. L'héroïne est une princesse; elle vit dans un château avec animal domestique et reine sauf que tout est déglingué: le chien se barre et la mère dit des choses gluantes et dégueulasses avec sa bouche. La princesse aime un prince sauf que lui aussi est déglingué: il dit des choses dégueulasses avec sa bouche gluante qui pourtant embrasse si bien. La beauté du film - et son pari difficile - est de ne pas expliquer grand chose et surtout de ne pas relier par exemple la mort d'un hérisson et le déshabillage, un couteau sur la peau et le mot caresse au lieu du mot coup. Et nous restons enfermés comme la princesse dans le donjon de l'amour.

Hippolyte Girardot / Acteur, Réalisateur

Brûlures 5110