écal

ECAL 2014

en BACHELOR PHOTOGRAPHIE

par Aladin Borioli


Les abeilles, l’architecture et la science-fiction : que peuvent bien avoir en commun ces trois thématiques ? Mon intérêt pour l’apiculture est motivé par mon grand-père, lui-même apiculteur. Quant à celui pour la SF, il est inspiré par les romans dystopiques du 20e siècle décrivant des sociétés communautaires et totalitaires du futur. Enfin, il y a une inspiration : l’essai The Beehive Metaphor, publié en 1998, dans lequel Juan A. Ramirez analyse l’influence des apidés sur nos architectures. Dans mes photographies se mélangent des constructions hybrides, entre ruche et brique de ciment, à des images d’architectures. Ces sujets sont élevés au rang de sculpture, mais leurs formes découlent avec trop d’évidence d’une fonction précise pour occulter la notion d’un rôle défini.