écal

Mandat, ECAL 2015

en MASTER OF ADVANCED STUDIES DESIGN FOR LUXURY AND CRAFTSMANSHIP

Professeur(s): Tomas Kral


L’ECAL met le couvert

Pour cette cinquième collaboration entre l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne et la Maison Christofle, les étudiants du Master of Advanced Studies in Design for Luxury & Craftsmanship ont  relevé le défi de se plonger au coeur de l’histoire de l’orfèvrerie en réalisant une série de couverts. Ce projet, particulièrement exigeant, demande une parfaite maîtrise des proportions, du raffinement des détails ainsi que de l’ergonomie.

Pendant un workshop de quatre semaines dirigé par Tomas Kral, designer slovaque basé en Suisse, les 12 étudiants du programme ont pu travailler sur leurs concepts individuellement. Parmi toutes ces propositions, 6 projets ont été sélectionnés en vue d’un développement et d’un prototypage. Cette nouvelle phase a permis aux étudiants d’approfondir encore plus le travail du détail tout en s’assurant de l’exactitude des formes à travers la réalisation de nombreuses maquettes en résine.

Grâce aux nouvelles technologies – dont notamment l’impression 3D en métal – et l’expertise des artisans de Christofle, 6 sets de fourchettes, couteaux, cuillères ont pu être produits en un temps record, tout en assurant un niveau de finition exemplaire.


Dipping

ECAL/Rodrigo Caula

Inspiré par la visite de la manufacture Christofle, notamment par la phase d’argenture qui voit les pièces plongées dans un bain pour y recevoir une couche de métal argenté, ce projet crée l’illusion qu’une ossature se trouve au cœur de chacun des couverts. Cette forme à l’esthétique martelée semble être recouverte et lissée par une pellicule déposée sur toute la surface de la pièce, hormis l’extrémité, dévoilant ainsi l’apparence initiale de chaque pièce, rugueuse et structurée.


Frisson

ECAL/Alexis Tourron

Pour ce projet, le point de départ était une forme de couverts sobres et épurés, dont les manches auraient subi une subtile transformation. Ainsi, à l’image du mouvement et des ondulations produites à la surface de l’eau, cette série de couverts prend alors vie grâce à une esthétique raffinée et  aux reflets de la lumière sur le métal.


Posata

ECAL/Stefano Panterotto

Ce projet se veut un pont entre tradition et modernité, les formes étant été dessinées selon les gestes et l’utilisation des couverts. Les détails ainsi créés, biseaux, entailles ou empreintes deviennent des décorations subtiles et donnent aux ustensiles un caractère raffiné et contemporain.


Collerette

ECAL/Ophélie Sanga

Tels les costumes de la Renaissance, une collerette vient habiller le pourtour de cette série de couverts. Rappelant un tissu froncé, cette surface amène une dynamique et un jeu de reflets aux ustensiles, créant un contraste prononcé entre la référence du passé et une esthétique fortement contemporaine.


Etang d’Or

ECAL/Kaja Solgaard Dahl

Ce projet est largement inspiré des paysages lacustres au crépuscule. La base des ustensiles a été ainsi creusée et la surface des cavités a revêtu des reflets dorés. Cette sorte d’érosion permet ainsi d’obtenir un contraste très marqué entre perfection et imperfection.


Point de Paris

ECAL/Annie Tung

Encrée dans le patrimoine culturel français, la dentelle est ici directement associée à l’univers de la table. Chaque ustensile semble être enlacé d’une fine broderie afin de se marier parfaitement au tissu de la nappe et des serviettes. A la fois féminin, délicat et classique mais très contemporain dans la réalisation et l’esthétique.


Dipping

ECAL/Rodrigo Caula

Photo: Younès Klouche

Frisson

ECAL/Alexis Tourron

Photo: Younès Klouche


Posata

ECAL/Stefano Panterotto

Photo: Younès Klouche

Collerette

ECAL/Ophélie Sanga

Photo: Younès Klouche


Etang d’Or

ECAL/Kaja Solgaard Dahl

Photo: Younès Klouche

Point de Paris

ECAL/Annie Tung

Photo: Younès Klouche