écal

Workshop, ECAL 2017

en BACHELOR PHOTOGRAPHIE

par 3CVPH


Après avoir marqué l’histoire du XXe siècle par des épisodes majeurs, Cuba doit se confronter à un nouveau tournant historique. Les discours d'ouverture d’Obama et le décès de Fidel Castro, leader de la révolution cubaine de 1959, poussent le pays vers un changement de paradigme sans précèdent. Les mesures de libéralisation partielles (restaurants, taxis et activités touristiques par exemple) créent un équilibre incertain entre tourisme de masse et ancrage historique communiste.

La volonté du workshop dirigé par Milo Keller (responsable photographie) et Vincent Jacquier (responsable communication visuelle) était de repenser le rapport visuel que l’imaginaire collectif entretient avec Cuba. Il s’agissait pour les étudiants de sortir du cliché touristique, que ce soit la vieille voiture américaine, les maisons coloniales colorées ou le cigare.

En partenariat avec l’Ambassade Suisse à Cuba, cette semaine a été rythmée par des nombreuses visites culturelles. Des échanges avec des institutions comme l’Instituto Superio de Arte(ISA) et la Fototeca de Cuba, mais aussi des rencontres avec des photographes qui ont travaillé pendant des décennies à Cuba comme Sven Creutzmann et Vives-Figueroa, ont permis une compréhension plus fine de la culture cubaine, avec des échanges autour des approches photographiques, pédagogiques et politiques. L’architecture a été l’un des thèmes majeurs, que ce soit par les visites des bâtiments de Porro et Gottardi ou encore la visite de la résidence de l’ambassadeur suisse dessinée par Richard Neutra.

Grâce à l’aide de l’Ambassade Suisse, les étudiants ont été guidés par quatre photographes locaux : Raul Cañibano, Chino Arcos, Gabriel Guerra et Lissette Solorzano et ils ont pu s’introduire dans des lieux et des réseaux de La Havane invisibles aux touristes.

Les projets réalisés sont variés : le rapport à la technologie a été abordé par Margaux Piette dans un film sur les hot spots Wifi disséminés à travers la ville ; mais aussi dans les photos d’Ivo Fovanna centrées sur le paquete, réseau physique d’échange de fichiers piratés ; ou encore dans le film de Tatiana Mégevand sur les activités touristiques Airbnb et le changement économique qu’elles impliquent. Les particularités sociales de Cuba se retrouvent dans les séries d’Olivia Schenker et Julien Deceroi. La première a réalisé des portraits de la minorité LGBTQ qui jouit d’une acceptation spéciale sur l’île. Le second nous fait découvrir Santería, religion majoritaire à Cuba d’inspiration chrétienne et Voodoo. Des tendances culturelles importées ont été mis en avant par les skateurs dans le film de Pierre-Kastriot Jashari et des aspects plus vernaculaires se révèlent dans la série de Vincent Levrat sur les pigeons collectionnés sur les toits par les habitants de La Havane. Les dix-huit projets de ce workshop ont été présenté sous forme de projection à la Fototeca de Cuba le vendredi8 décembre, en présence de l'Ambassadeur Suisse, M. Stutz et de photographes locaux.

Ce workshop a été l'occasion de découvertes culturelles et sociales, mais aussi un cadre de travail qui a permis d'améliorer l'autonomie et l'ambition projectuelle des étudiants.

ECAL / Vincent Levrat

ECAL / Thaddé Comar

ECAL / Tatiana Mégevand

ECAL / Solène Gün

ECAL / Rémy Ugarte Vallejos

ECAL / Raphaele Rey

ECAL / Pierre Jashari-Kastriot

ECAL / Olivia Schenker

ECAL / Nora Smith

ECAL / Margaux Piette

ECAL / Myriame Bonaglia

ECAL / Margaux Corda

ECAL / Julien Deceroi

ECAL / Ivo Fovanna

ECAL / Isabelle Stauffer

ECAL / Emma Panchot

ECAL / Carole Arbenz

ECAL / Anastasia Mityukova