écal
From 08.04.2019 to 15.04.2019
ECAL + Théâtre de Marens, Nyon

A l’occasion de la remise du Prix Raiffeisen Maître du Réel décerné dans le cadre de Visions du Réel à Nyon, l’ECAL présente trois événements en présence du réalisateur allemand Werner Herzog.

Lundi 8 avril 2019 à 14h30, Auditoire IKEA, ECAL
Werner Herzog, réalisateur, Los Angeles
Projection «Les nains aussi ont commencé petits» (1970)
En présence de Werner Herzog

Lundi 15 avril 2019, Auditoire IKEA, ECAL

Projections de deux films rares sur la musique réalisés par Werner Herzog

  • 16h00 «Die Verwandlung der Welt in Musik : Bayreuth vor der Premiere» (1994, 90')

  • 18h00 «Gesualdo – Tod für fünf Stimmen» (1995, 60’)

Introduction par Laurent Guido, Historien, spécialiste des rapports musique-cinéma

ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne
5, avenue du Temple
CH-1020 Renens
Tél. : +41 (0)21 316 99 33
www.ecal.ch

----

Mardi 9 avril 2019 à 14h00, Théâtre de Marens, Visions du Réel, Nyon
Werner Herzog, réalisateur, Los Angeles
Masterclass modérée par Emilie Bujès, directrice artistique de Visions du Réel, et Lionel Baier, réalisateur, responsable du Département Cinéma de l'ECAL
En partenariat avec Visions du Réel et la Cinémathèque suisseThéâtre de Marens
Rue du Stand 5
CH-1260 Nyon 
www.visionsdureel.ch
www.cinematheque.ch

----

Werner Herzog
Né en 1942 à Munich en Allemagne, Werner Herzog vit entre la capitale bavaroise et Los Angeles depuis 1984. Figure emblématique du nouveau cinéma allemand d’après-guerre, il a réalisé quelque 70 films. Evoluant librement entre les formes et procédés, la fiction et le documentaire, cinéaste à l’approche autant philosophique que physique, Herzog aspire sans relâche à «marcher jusqu’au bout du monde» («Gasherbrum, la montagne lumineuse»). Tantôt omniprésent, tantôt cédant la place aux autres, entre héroïsme et expérience des limites («Herakles», son premier court métrage en 1962, ou «La Grande extase du sculpteur sur bois Steiner»), mégalomanie («Aguirre, la colère de Dieu» ou «Cobra Verde», deux des cinq films tournés avec l’acteur Klaus Kinski), un certain goût pour la folie et l’absurde, le cinéaste explore et arpente les êtres et les lieux, non sans humour ou (auto)dérision («Encounters at the End of the World»). Auteur de plus de douze ouvrages en prose, il a tourné notamment avec Isabelle Adjani, Nicolas Cage, Christian Bale ou Nicole Kidman et remporté le Prix de la mise en scène en 1982, au Festival de Cannes, pour son chef d’œuvre «Fitzcarraldo».

Texte de Emilie Bujès, directrice artistique de Visions du Réel