écal
Tuesday 07.04.2020
Instagram: @ecal_ch

ECAL Instagram Live: Jean-Luc Godard, cinéaste, Rolle (Suisse)

En conversation avec Lionel Baier, responsable du Département Cinéma de l’ECAL, sur la thématique «des images en temps de Coronavirus»

Mardi 7 avril à 14h30 CEST sur @ecal_ch (https://www.instagram.com/ecal_ch/?hl=fr)

A ses débuts critique à La Gazette du cinéma puis aux Cahiers du cinéma, Jean-Luc Godard réalise des courts métrages avant de tourner son premier long métrage en 1959: «A bout de souffle». Ce film devient l’œuvre phare du cinéma de la Nouvelle Vague, dont Godard est désormais l’un des représentants emblématiques. Les années 1960 sont marquées par une œuvre prolixe («Le Petit Soldat», «Le Mépris», «Pierrot le fou», «La Chinoise»…).

Les évènements de Mai 68 confirment un changement dans sa façon de concevoir le cinéma et ses films deviennent des étendards politiques. L’advenue de la vidéo engendre la création de grandes séries essayistes, «6X2» et «France, Tour, Détour, Deux Enfants».

Métamorphosés, le narratif, les acteurs professionnels, les mythes et archétypes reviennent à partir de 1979 avec «Sauve qui peut la vie», «Détective» et «Prénom Carmen», film pour lequel il reçoit le Lion d’or à la Mostra de Venise en 1983. S’ensuit une période d’investigation expérimentale sur les formes de l’Histoire comme «Allemagne année 90 neuf zéro» ou «Histoire(s) du cinéma».

Depuis les années 2000, Jean-Luc Godard continue son exploration infatigable du septième art avec «Eloge de l'amour», «Film Socialisme» ou «Adieu au langage» (Prix du jury au Festival de Cannes en 2014). Jean-Luc Godard a reçu la Palme d’or spéciale du jury au Festival de Cannes 2018 pour «Le Livre d’image».

(Biographie publiée à l’occasion de «Jean-Luc Godard – Parcours Livre d’image» au Théâtre Nanterre-Amandiers en 2019)

ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne
Avenue du Temple 5, CH – 1020 Renens


Font: Rungli par ECAL/Kaj Lehmann

Version with English subtitles