écal

Projet de recherche, ECAL 2020

en PROJETS / RA&D PROJETS DE RECHERCHE (RA&D)


De l’art vidéo aux nouveaux médias : le cas du VideoArt Festival Locarno (1980-2001)

Ce projet de recherche interroge le déplacement de l’art vidéo vers les nouveaux médias, en prenant pour cas d’étude une manifestation importante mais peu étudiée, le VideoArt Festival de Locarno (1980-2001) constitue un espace pionnier dans la diffusion de l’art vidéo en Europe et un lieu d’interrogation des arts électroniques qui s’est tenu annuellement de 1980 à 2001 au Monte Verità. L’analyse des archives du festival et la mise en place d’une exposition à partir des œuvres présentées permettent de mettre en évidence son rôle de pionnier pour qui veut historiciser la théorie de l’information et de la communication. 
Ce projet de recherche vise à renouveler notre compréhension de l’art vidéo et répond à une double orientation : une recherche curatoriale qui permet d’éprouver l’hypothèse selon laquelle l’art vidéo se caractérise par son interactivité et une investigation systématique de la nature et de la fonction de l’art vidéo et des nouveaux médias.
Ce travail  de recherche est échelonné sur une durée de trois ans, il croise des outils forgés dans les sciences de l’information et de la communication aux apports de l’histoire de l’art vidéo, des arts électroniques, de la théorie de l’art contemporain, des études curatoriales, de l’esthétique et de la théorie critique. 
En tant que résultat, le projet réévalue la place de la Suisse et de l’Europe dans la constitution du réseau international de l’art vidéo. Également, auparavant non- publié, les archives du festival, la documentation audiovisuelle des colloques ainsi que les entretiens filmés que nous avons réalisés avec les protagonistes du festival sont édités en ligne sur un site spécifiquement dédié au projet. 
Le projet curatorial, qui prend lieu à l’Elisarion à Minusio, est orienté par l’hypothèse d’une virtualisation de l’art vidéo à travers les images générées informatiquement et le réseau global. Les hypothèses qui ont orienté la recherche sont ainsi confrontées au médium de l’exposition, afin de prendre la mesure de leur validité.

Requérant principal
ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne
Dr François Bovier (chef de projet)

Equipe de recherche
Dr Adeena Mey (chercheur)
Maud Pollien (chercheuse)
Cédric Fluckiger (assistant)

Intervenants
Lorenzo Bianda
Marco Maria Gazzano
Artistes invités
Lorenzo Bianda
Robert Cahen
Francesco Mariotti
Francisco Meirino

Partenaires
Claudio Berger, Centro culturale e museo Elisarion, Minusio
Elio Schenini, MASI – Museo d’arte della Svizzera italiana, Lugano
Nicole Schweizer, Musée cantonal des beaux-arts, Lausanne
Samuel Gross, Istituto Svizzero, Rome
Marco Maria Gazzano, Università Roma Tre, Rome
Grégoire Quenault, Alain Carou, projet Labex, Université Paris 8 et Bibliothèque nationale de France, Emergence de l’art vidéo en Europe

Période
Octobre 2017 – septembre 2020 

Soutenu par
FNS – Fonds national suisse de la recherche scientifique 
Centro culturale e museo Elisarion, Minusio


Carton d'invitation, graphisme par Eurostandard, 2019.

© ECAL/Niccolò Quaresima

Couverture catalogue d’exposition, graphisme par Eurostandard, 2019.

© ECAL/Niccolò Quaresima


Double page catalogue d’exposition,

graphisme par Eurostandard, 2019.

© ECAL/Niccolò Quaresima


Vue de l’exposition

Vernissage de l’exposition.

Francisco Meirino, Sound Performance, 7 August 2019.


Vue de l’exposition. De gauche à droite: Dorian Gray, Untitled, ca. 1972; Poster for a concert by Fluxus, Galleria Flaviana Archives, 1967; Video archives of the VideoArt Festival colloquiums, 1984. 
© ECAL/Niccolò Quaresima