écal
Mercredi 10.06.2020
ECAL, Renens


Après avoir relevé le défi de dispenser des cours à distance pour l’ensemble de ses étudiant·e·s depuis le 1er jour de la situation extraordinaire, l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne a décidé de différer à fin août–début septembre ses jurys de diplômes Bachelor, Master et MAS, initialement planifiés en juin. Afin de permettre aux étudiant·e·s de pouvoir délivrer, malgré les circonstances, un travail de diplôme à la hauteur de leurs espérances et du cursus qu’ils ont suivi, cette décision s’est rapidement imposée comme une priorité et une nécessité auprès de la Direction ainsi qu'à tout le personnel enseignant, administratif et technique de l’institution. «Le projet de diplôme est l'accomplissement de plusieurs années d’études foisonnantes dans notre école. Il était de notre devoir d’offrir aux étudiant·e·s les outils les plus adéquats pour qu’ils puissent concrétiser toutes les connaissances acquises durant cette période et démarrer dans la vie active sous les meilleurs auspices. A ce titre, je remercie toute notre équipe de rendre cela réalisable», se félicite Alexis Georgacopoulos, directeur de l’ECAL.

«C’est un point final logique à nos études! Sans cette décision, j’aurais sans doute dû changer la nature de mon projet et revoir mes ambitions à la baisse», ajoute Lou Rais, étudiante en Bachelor Design Graphique qui a prévu de présenter une édition imprimée ainsi que des objets fabriqués à la découpe laser. Cette ouverture exceptionnelle pendant la période estivale permettra ainsi aux diplômant·e·s de produire des projets de qualité qui seront identiques à ce qu’ils auraient réalisé dans une situation plus classique. Concrètement, chaque étudiant·e pourra compter sur un suivi de son projet de diplôme grâce à la participation présentielle ou à distance d'enseignant·e·s et assistant·e·s durant tout l'été – sous le contrôle de chaque département, en charge de l'organisation. Pour Vincent Jacquier, responsable du Département Communication Visuelle (Bachelors en Design Graphique, Media & Interaction Design et Photographie), «cela engendre bien sûr quelques contraintes, aussi bien professionnelles que personnelles, mais le jeu en vaut la chandelle».

Toujours dans le respect du Plan des mesures de protection contre le COVID-19, les ateliers et le matériel seront également mis à disposition, assurant de facto les degrés de précision et finition qui font habituellement la réputation de l’ECAL. Pour Fabien Roy, étudiant en Master Design de Produit qui travaille sur une couveuse pour nouveau-né destinée à l’Afrique subsaharienne développée conjointement avec l'EPFL, «il était essentiel pour moi que je puisse avoir accès aux ateliers de l’ECAL. Dans le cas contraire, j’aurais dû sous-traiter le prototypage, avec tous les contraintes techniques et financières que cela implique.» 

En vue de valoriser les projets, l’exposition «ECAL Diplômes 2020» ainsi que la publication du Yearbook qui l’accompagne traditionnellement depuis neuf ans seront maintenues à l’automne.

Design Graphique: ECAL/Bilal Sebei. Typographie: ECAL/ Malte Bentzen. Image: ECAL/Jimmy Rachez